© 2019 par Louise Tremblay

Le Bowen

Mise au point dans les années 60 et 70 par un Australien du nom de Tom Bowen, cette méthode a suscité dès le début beaucoup de passion et différents programmes de formation ont été organisés. On trouve maintenant plusieurs écoles dans de nombreux pays, qui offrent toutes des formations plus ou moins semblables. Hélas, comme il arrive souvent, des "clans" se sont formés, chacun clamant que la méthode qu'ils enseignent est "la méthode originale" ou celle qui se rapproche le plus de ce que faisait Tom Bowen.

Mais c'est là le problème : Tom Bowen n'est plus là et il n'a jamais pu dire qui, parmi les six personnes qui ont appris avec lui, avait le mot juste. On doit se rendre compte que chaque école a sa propre interprétation de ce que faisait Bowen et qu'aucune ne possède "la vérité".

Et cette vérité, quelle est-elle ?

D'abord, il faut comprendre que si cette méthode a suscité autant d'engouement, que tant d'écoles ont vu le jour et que l'esprit de compétition s'est si rapidement développé entre elles, c'est à cause, premièrement, de son efficacité et deuxièmement, de la simplicité (apparente) à l'enseigner et à la pratiquer. Je m'explique.

  • Bowen est d'une efficacité redoutable. C'est la méthode qui surprendra le plus par les résultats que l'on constate. Comme quoi ? Bien sûr, pour tout ce qui est douleur musculaire et articulaire, récente ou chronique, Bowen pourra faire une différence certaine. Mais là où la méthode surprend le plus, c'est dans les cas où la personne semble avoir aussi une atteinte plus générale : de la fatigue, du stress, de l'angoisse, des troubles digestifs, des troubles du sommeil, etc. Bien que l'on ne puisse pas relier formellement l'application d'une technique manuelle avec l'amélioration d'une maladie chronique, lorsqu'on voit des personnes revenir heureuses et soulagées, on continue avec la même approche. Bowen a été ce qui a changé la vie de milliers, probablement de dizaines de milliers de personnes.

  • La simplicité de la méthode : elle n'est qu'apparente !!! Bowen n'est pas simple du tout. Bien sûr, si on ne tient pas compte de la physiologie, alors oui, c'est simple. On dit alors que Bowen c'est énergétique et qu'il faut faire confiance à la technique. Mais se tenir si loin de la science est d'après moi ce qui fait que le Bowen ne soit pas pratiqué autant qu'il devrait l'être, surtout par les professionnels de la thérapie manuelle. Ces praticiens auraient vraiment avantage à s'intéresser à Bowen et à l'apprendre... dans une bonne école.

  • Je crois sincèrement qu'il faut étudier de façon beaucoup plus approfondie les bases neurophysiologiques qui sous-tendent la méthode (toutes les méthodes). Ce fut ma motivation pour compléter les six années d'études en ostéopathie. J'en ai tiré beaucoup de bon, pas trop en neurophysiologie, mais surtout une confiance en moi qui me permettait d'aller plus loin, en dehors des cadres de la formation en elle-même. C'est ainsi que pour enseigner, je dois continuer, sans cesse, d'apprendre, de chercher et d'étudier. Ce n'est pas simple d'être un prof de thérapie manuelle. Pas du tout.

La vérité ? Je ne crois pas que Tom Bowen aurait pu expliquer la physiologie derrière sa méthode. Je crois qu'il était un bon observateur, qu'il avait probablement compris qu'il fallait s'adresser au système nerveux qui lui, avait besoin de temps.

 

Tom Bowen nous a laissé une méthode extraordinaire, à nous de faire en sorte qu'elle acquiert ses lettres de noblesse.